10/05/2007

Variations Sauvages (2)

 

 " Tout entière concentrée sur ce moi, j'ai réalisé que j'étais la frontière du monde et que, comme la jeune fille de la Haute Tour, je ne pouvais pas contempler cette vie étalée partout sans la pénétrer: le cosmos et ces ciels, dont je pressentais les nuits éternelles, champs, monts et océans ondoyants à l'infini orizontal dans un même vertige, et sous mes pieds, les terriers, la sève, les racines juteuses et le magma en fusion. Il s'agissait de bien davantage que de simples points cardinaux autour de moi, au dessus et au dessous de moi: il s'agissait d'un point de départ, le big-bang de ma conscience qui m'a toujours fait dire, surtout pour la musique, que chacun d'entre nous est une opération magique, qu'on fait rarement fausse route et que souvent on n'est simplement pas allé assez loin. Après tout, ce qui doit venir n'est pas temps à découvrir qu'à inventer... "

                                                                                              Hélène Grimaud

Les commentaires sont fermés.